En tant qu’acheteur d’une première maison au Canada, vous pourriez avoir droit à deux avantages qui vous permettraient d’économiser.

Crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation

Le crédit d’impôt fédéral pour l’achat d’une première habitation (CIAPH) a été mis en place pour aider les Canadiens à acheter leur première maison ou à retourner sur le marché de l’habitation. Le montant du crédit est calculé en multipliant le taux le plus bas d’impôt sur le revenu des particuliers pour l’année (15 % en 2016) par 5 000 $. Pour 2016, le crédit d’impôt est donc de 750 $.

Le CIAPH est non remboursable, ce qui veut dire que vous pouvez uniquement l’utiliser pour réduire votre impôt à payer. Vous devez réclamer le crédit dans votre déclaration de revenus fédérale.

Vous avez droit au CIAPH si :

  • vous (ou votre époux ou conjoint de fait) avez fait l’acquisition d’une habitation admissible au Canada ;
  • l’habitation sera votre résidence principale ;
  • vous (ou votre époux ou conjoint de fait) n’avez pas habité, au cours de l’année de l’acquisition ou au cours des quatre années précédentes, un autre logement dont vous (ou votre époux ou conjoint de fait) étiez propriétaire.

Renseignez-vous au http://www.cra-arc.gc.ca/ciaph/.

Régime d’accession à la propriété

Le Régime d’accession à la propriété (RAP) vous permet de retirer des fonds de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) pour acheter votre première maison sans être imposé sur le montant du retrait.

Voici quelques-unes des conditions pour participer au RAP :

  • Vous devez être considéré un acheteur d’une première habitation.
  • Vous devez avoir signé une entente pour l’achat ou la construction d’une habitation admissible.
  • Les fonds doivent avoir été cotisés à votre REER au moins 90 jours avant le retrait au titre du RAP.

Détails et limites applicables aux retraits au titre du RAP :

  • Vous (et votre époux ou conjoint de fait) pouvez chacun retirer jusqu’à 25 000 $ de votre REER. Il n’est pas permis de faire un retrait d’un REER immobilisé ou d’un REER collectif au titre du RAP.
  • Vous devez être un résident du Canada au moment du retrait.
  • Ni vous ni votre époux ou conjoint de fait ne devez être propriétaire de l’habitation plus de 30 jours avant le retrait.
  • Au moins 1/15 des fonds retirés doit être remboursé à votre REER chaque année, à compter de la deuxième année suivant le retrait des fonds.
  • Vous n’avez pas à inclure votre retrait comme revenu dans votre déclaration de revenus annuelle, ce qui veut dire que votre retrait ne sera pas imposé.

Pour en savoir plus sur le RAP ou les conditions d’admissibilité, rendez-vous sur le site Web de l’Agence du revenu du Canada.

Pour savoir comment tirer le maximum de votre REER et confirmer que cette stratégie vous convient, parlez à un conseiller financier.

Communiquez aussi avec un conseiller en prêts hypothécaires pour vous assurer de profiter de tous les avantages à votre disposition en tant qu’acheteur d’une première maison.