Avant même de commencer à chercher une maison, vous devez savoir combien exactement vous pouvez vous permettre de payer ; sinon, vous pourriez perdre votre temps à regarder des maisons qui sont hors de votre portée. Et dans ce cas, il sera difficile de ne pas être déçu quand vous visiterez des maisons moins coûteuses par la suite.

Pour avoir une idée de ce que vous pouvez vous permettre, vous devez tenir compte des éléments suivants :

  • Votre mise de fonds
  • Votre revenu familial
  • Vos dettes actuelles (votre passif) et les versements mensuels qui s'y rapportent
  • Vos dépenses mensuelles estimées relatives au logement, y compris les versements hypothécaires, les taxes foncières, l'assurance de biens, les frais de copropriété, les taxes scolaires, les services publics et les frais d'entretien
  • Les frais de clôture et autres coûts non répétitifs prévus
  • La façon dont vous dépensez actuellement votre argent

Examinez attentivement TOUTES vos dépenses

Vous devez nourrir et habiller votre famille, mettre de l'essence dans le réservoir de votre voiture... et vous amuser un peu à l'occasion. Vous devez aussi être prêt en cas d'urgence.

Votre conseiller en prêts hypothécaires vous aidera à faire en sorte qu'il vous reste de l'argent pour les nécessités de la vie, ainsi que pour le mode de vie que vous avez choisi. La plupart des prêteurs se servent des calculs suivants pour déterminer le maximum que vous devriez consacrer à votre logement, ainsi que votre niveau d'endettement total :

  • Ratio d’endettement brut (REB) Il ne faut pas que plus de 30 à 32 % de votre revenu annuel brut soit consacré aux « dépenses hypothécaires » : capital, intérêts, impôts fonciers et chauffage (plus frais de copropriété, s'il y a lieu).
  • Ratio d’endettement total (RET) Le RET évalue le revenu annuel brut requis pour les versements concernant toutes les dettes : maison, cartes de crédit, prêts personnels et prêt-auto. Selon le prêteur, les versements utilisés pour le calcul du RET ne doivent pas dépasser 37 à 40 % de votre revenu annuel brut. On combine habituellement votre revenu et celui de votre conjoint pour calculer ce ratio.

Si les coûts de logement que vous devez assumer chaque mois ne vous laissent pas assez d'argent pour vos autres dépenses, quelques solutions s'offrent à vous.

  • Premièrement, voyez si vous pouvez réduire les dépenses liées à votre « mode de vie ». Pour améliorer votre trésorerie, vous pourriez par exemple voyager moins, aller moins souvent au restaurant ou acheter moins de vêtements.
  • Deuxièmement, tenez compte des dépenses à court terme qui vont disparaître. Peut-être aurez-vous remboursé votre prêt-auto dans environ un an ? Ou peut-être vos enfants iront-ils bientôt à l'école, ce qui vous permettra d'économiser sur les frais de garderie ?
  • Troisièmement, envisagez des maisons moins coûteuses qui répondent tout de même à vos besoins, mais qui ne vous obligent pas à trop vous serrer la ceinture.

Votre conseiller en prêts hypothécaires et vous devrez peut-être aussi tenir compte des dépenses ou des changements qui se dessinent à l'horizon. Vous devrez peut-être remplacer votre voiture au cours de l'année qui vient ? Ou encore, si vous attendez votre premier enfant, songez à l'incidence d'un congé de maternité ou de paternité sur votre budget, en plus des dépenses liées au bébé.

Mais ce qui compte, c'est que vous vous sentiez à l'aise avec le montant de votre hypothèque, avec le terme et avec le calendrier de versement. Et vous devez aussi vous sentir à l'aise avec les sacrifices que vous choisissez de faire.

Démarrez votre processus de préapprobation hypothécaire en ligne

Bloquez votre taux et sachez combien vous pourrez payer pour votre maison. Lancez votre préapprobation en ligne et un conseiller en prêts hypothécaires de RBC communiquera avec vous dans les 24 heures afin de vous aider à remplir votre demande de préapprobation hypothécaire.

Lancez votre préapprobation Lancez votre préapprobation