Comme c’est le cas de tous les marchés, le marché de l’immobilier est cyclique. Ces cycles peuvent être largement influencés par un certain nombre de facteurs, comme les taux d’intérêt, le contexte économique et la confiance des consommateurs, lesquels peuvent créer une pénurie ou un surplus d’habitations. On parle de marché favorable aux vendeurs lorsqu’il y a pénurie d’habitations ou un plus grand nombre d’acheteurs potentiels que de propriétés à vendre. À l’inverse, on parle de marché favorable aux acheteurs lorsqu’il y a un surplus d’habitations ou un plus grand nombre de propriétés à vendre que d’acheteurs. Le marché est dit équilibré lorsqu’il y a le même nombre de propriétés à vendre qu’il y a d’acheteurs.

Le marché favorable aux vendeurs en bref

  • Il y a un plus grand nombre d’acheteurs que de propriétés à vendre.
  • Les prix tendent à monter en raison de l’augmentation de la demande.
  • Les propriétés se vendent rapidement.
  • Comme les probabilités de recevoir des offres d’achat multiples sont plus élevées, le vendeur jouit d’un pouvoir de négociation (et toute offre conditionnelle pourrait être refusée).

Le marché favorable aux acheteurs en bref

  • Il y a un plus grand nombre de propriétés à vendre que d’acheteurs.
  • Les prix tendent à descendre en raison de l’augmentation de l’offre.
  • Certaines propriétés pourraient ne trouver aucun acquéreur.
  • Une offre excédentaire d’habitations peut entraîner un ralentissement de la montée des prix ; elle peut même les faire descendre.
  • Les acheteurs ont un plus grand choix et un plus grand levier de négociation.

Si vous cherchez à vendre ou à acheter une propriété, il importe de savoir dans quel type de marché vous évoluerez. En cas de doute, demandez à votre agent immobilier. Bien sûr, l’idéal c’est de vendre ou d’acheter une propriété dans un marché qui vous est favorable. Malheureusement, les gens n’ont pas nécessairement le luxe de synchroniser la vente ou l’achat d’une propriété avec les conditions du marché. Il est fort possible que vous achetiez dans un marché favorable aux vendeurs, ou vendiez dans un marché favorable aux acheteurs.

Astuces pour vendre sa propriété selon le contexte immobilier

Il est généralement facile et rapide de vendre une propriété dans un marché favorable aux vendeurs. Si, au contraire, le marché est favorable aux acheteurs et qu’il y a une abondance de propriétés à vendre, il pourrait être avantageux de faire quelques démarches pour accroître vos chances de réussite. Il existe un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour favoriser la vente de votre propriété. Entre autres :

  • Comprenez les conditions du marché local et la concurrence.
  • Fixez un juste prix de vente (de façon prudente).
  • Assurez-vous que votre propriété est en tout temps prête à accueillir des visiteurs (songez à retenir les services d’un spécialiste en valorisation immobilière résidentielle qui pourra vous aider à mettre en valeur les atouts de chaque pièce de la maison).
  • Adaptez-vous à l’horaire de votre agent immobilier ou des acheteurs éventuels (considérez chaque visite comme étant celle qui mènera à la vente de votre propriété).
  • Faites preuve de souplesse quant aux conditions d’achat (reportez la date de signature ou diminuez le prix de vente demandé).
  • Soyez patient (et positif).
  • Si on vous fait une offre tôt dans le processus, considérez-la attentivement ; vous pourriez ne pas recevoir de meilleures offres.

Offres multiples

Dans un marché favorable aux vendeurs, où le nombre de propriétés à vendre est faible et les acheteurs potentiels nombreux, il pourrait vous arriver de recevoir plusieurs offres d’achat. Voici ce que vous pouvez faire pour accroître vos chances de recevoir des offres multiples :

  • Gardez votre propriété propre, bien rangée et prête à accueillir des visiteurs (retenez les services d’un spécialiste en valorisation immobilière résidentielle si vous le pouvez – voir ci-dessus).
  • Songez à établir le prix de votre propriété légèrement en dessous de sa juste valeur marchande.
  • Collaborez avec votre agent immobilier pour vous assurer que votre propriété est suffisamment visible sur le marché (p. ex., inscription sur REALTOR.ca, création de matériel imprimé comme des dépliants ou des cartes postales présentant les principaux éléments de vente et une photo de qualité professionnelle de l’habitation, publication sur les réseaux sociaux, publicités dans les journaux ou les magazines, inscription sur d’autres sites Web immobiliers et le site Web de l’agence immobilière de votre agent).
  • Soyez prêt à faire visiter votre propriété à la demande (sans prise de rendez-vous).

Astuces pour acheter une propriété selon le contexte immobilier

Lorsque le marché est favorable aux acheteurs (c.-à-d., qu’il y a plus de propriétés à vendre que d’acheteurs et que les prix sont potentiellement plus faibles), c’est le moment tout indiqué pour acheter. Avant d’entreprendre des démarches, songez à la possibilité que les prix continuent de descendre et que votre nouvelle propriété vaille rapidement moins que ce que vous avez payé. Bien sûr, tout ce qui tombe pourrait éventuellement remonter. Il n’en reste pas moins que si vous attendez que les prix baissent davantage, vous pourriez rater une excellente affaire.

Si vous souhaitez acheter une propriété dans un marché défavorable aux vendeurs, voici ce que vous pouvez faire pour accroître vos chances de réussite.

  • Obtenez d’abord une préapprobation hypothécaire. Vous saurez ainsi ce que vous pouvez vous permettre de payer.
  • Présentez une offre solide avec un dépôt important.
  • Agissez rapidement si vous aimez une propriété (soyez dynamique sans être importun).
  • Faites une offre intéressante et aussi simple que possible (p. ex., éliminez autant de conditions que possible, comme l’achat conditionnel à la vente de votre propriété, le devancement de la date de conclusion de la vente, ou offrez une mise de fonds plus importante).
  • Soyez agréable et réceptif.
  • Faites preuve de souplesse quant à la date de votre emménagement.
  • Démontrez par écrit votre intérêt au vendeur.

Surenchère

Si votre offre est en concurrence avec celle d’un autre acheteur potentiel, essayez de ne pas dévoiler votre jeu à ce dernier ou au vendeur. Essayez plutôt de découvrir l’aspect qui fera pencher la balance en votre faveur (p. ex., une date de signature particulière) et intégrez-le à votre offre. Vous pourriez ainsi avoir un avantage sur vos concurrents. Gardez aussi à l’esprit que les vendeurs préfèrent les offres sans condition.

Communiquez avec votre conseiller en prêts hypothécaires ou votre agent immobilier pour obtenir d’autres astuces sur la meilleure façon de vendre votre propriété ou d’en acheter une nouvelle selon le contexte immobilier..

Les stratégies, conseils et données techniques contenus dans la présente publication sont fournis à titre indicatif seulement et ont pour objet d’aider nos clients. Cette publication ne vise pas à offrir des conseils précis en matière de prêts hypothécaires, de finances, de placements, de fiscalité, de droit, de comptabilité ou autres conseils à votre intention, et elle ne devrait pas servir à cet usage. Les lecteurs devraient consulter leur conseiller professionnel lorsqu’ils prévoient mettre en œuvre une stratégie afin d’assurer que les circonstances individuelles ont été prises en considération et que le plan tient compte des derniers renseignements disponibles.

Les produits de financement personnel et les hypothèques résidentielles sont offerts par la Banque Royale du Canada sous réserve de ses critères de prêt standard.