Pour certaines personnes, il est difficile de dire au revoir à leur première maison. Toutefois, acheter votre prochaine maison signifie que vous aurez plus de ce que vous voulez : plus d’espace, un meilleur emplacement et davantage de caractéristiques que vous n’aviez pas pu obtenir la première fois. Bien que l’achat de votre première maison ait probablement été une période remplie d’inconnues et que vous vous sentez mieux équipé pour votre deuxième maison, ce nouvel achat apporte son lot de questions, de coûts et d’éléments à considérer.

Les sept conseils suivants peuvent vous aider à être informé, à économiser de l’argent et à réduire vos inquiétudes quant à la vente de votre première maison et à l’achat de votre maison suivante.

  • Obtenez une nouvelle hypothèque préapprouvée. Votre situation financière ou la règlementation en matière d’hypothèque pourrait avoir changé depuis l’achat de votre première maison, alors il est important de savoir combien vous pouvez vous permettre de payer avant de passer trop de temps à chercher votre prochaine maison. Il est toujours utile d'établir d'abord votre fourchette de prix !
    Prochaine étape proposée :obtenez une hypothèque préapprouvée en ligne
  • Soyez au fait de tous les coûts. Quand vient le temps d’acheter une deuxième maison, les coûts liés à l’achat d’une première maison s’appliquent également. Vous devez prévoir le paiement de frais supplémentaires, notamment : la taxe de transfert de biens-fonds, les frais de notaire et l’assurance prêt hypothécaire (si vous contractez une hypothèque à ratio élevé). Votre courtier immobilier touchera une commission sur la vente de votre maison. Assurez-vous de connaître ce montant, afin de déterminer le produit net de la vente.
    Prochaine étape proposée : parlez à un conseiller en prêts hypothécaires afin d’avoir une idée des coûts liés à l’achat et à la vente d’une maison
  • Déterminez le moment propice pour vendre. Le printemps est souvent le meilleur moment de l’année pour vendre une maison. À l’arrivée du beau temps, votre maison a meilleure mine, et davantage d’acheteurs sont enclins à sortir pour visiter des maisons. De plus, plusieurs personnes préfèrent déménager durant l’été, avant le début de l’année scolaire. Au final, vous ne devriez toutefois envisager de vendre que lorsque vous serez prêt, par exemple si votre maison actuelle devient trop encombrée et que vous pouvez vous permettre de faire le grand saut.
    Prochaine étape proposée : consultez un courtier immobilier afin de déterminer le meilleur moment pour vendre votre maison
  • Assurez-vous de préparer votre maison en vue de la vente. Vous voulez obtenir le meilleur prix lorsque vous vendez votre maison. À cette fin, vous devrez veiller à ce que votre maison soit la plus attrayante possible, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. À l’intérieur, essayez de désencombrer l’espace, notamment en retirant tout meuble susceptible de donner l’impression que l’espace est plus petit et moins fonctionnel qu’il ne l’est en réalité. Par ailleurs, si des réparations sont vraiment nécessaires, il est préférable de les effectuer avant de mettre votre maison en vente. À l’extérieur, assurez-vous que l’aménagement paysager renforce l’attrait de votre maison.
    Prochaine étape proposée : demandez à un courtier immobilier des conseils sur la façon de préparer votre maison
  • Si possible, vendez votre maison actuelle avant d’en acheter une nouvelle. Si possible, vendez votre maison avant d’en acheter une nouvelle. Vous pourriez ainsi vous éviter les inquiétudes liées à la nécessité de vendre dans un délai prédéterminé (et souvent serré). En outre, si vous ne parvenez pas à vendre votre maison à l’intérieur du délai souhaité, vous pourriez devoir assumer deux hypothèques en même temps, ce qui peut s’avérer très onéreux.
    Prochaine étape proposée : établissez un plan d’achat et de vente avec votre courtier immobilier
  • Essayez de coordonner les dates de signature. Si vous vendez d’abord, vous pourrez dans une certaine mesure choisir la date de signature. Il est préférable de déterminer une date de signature éloignée, c.-à-d. au moins 60 jours plus tard, pour avoir le temps de trouver et d’acheter votre prochaine maison. Il peut aussi être judicieux de fixer pour votre nouvelle maison une date de signature qui soit antérieure de quelques jours. Ainsi, vous serez assuré de pouvoir y emménager. L’établissement d’un prêt-relais implique certes des coûts supplémentaires, mais il permet de réduire le stress et assure le bon déroulement du déménagement.
    Prochaine étape proposée : demandez à un conseiller en prêts hypothécaires quels sont les avantages et les inconvénients d’un prêt-relais
  • Cherchez des moyens d’utiliser la valeur nette de votre maison actuelle. Si vous déménagez parce que vous souhaitez bénéficier de plus d’espace ou améliorer la surface habitable, envisagez d’utiliser la valeur nette de votre maison pour effectuer des rénovations, avant de décider de déménager. Évaluez les coûts qu’engendreraient des rénovations domiciliaires et comparez-les à ce que vous coûterait un déménagement. Il coûte souvent moins cher de rénover sa maison actuelle que d’emménager dans une nouvelle maison.
    Prochaine étape proposée : examinez vos options en matière de financement immobilier

Si vous vendez pour la première fois, vous devez tâcher d'obtenir le meilleur prix possible pour votre maison et coordonner les diverses étapes du déménagement, pour ne pas devoir assumer deux hypothèques durant une période prolongée. Vous devez également connaître l’ensemble des coûts qu'impliquent l’achat et la vente, afin d'être bien informé et préparé lorsque vous franchirez cette autre étape de votre vie.

Déménager comporte son lot de difficultés, mais en gardant ces conseils en tête dès le début du processus, cela pourra vous aider à faire en sorte que le déménagement dans votre nouvelle maison soit une expérience aussi simple et aussi détendue que possible.